Flambée des prix des matériaux de Construction

matériaux de Construction

Depuis janvier, les prix des matériaux liés à la construction ont flambé de 18 %. La flambée des coûts inquiète les artisans, qui ont du mal à préserver leurs marges et craignent à plus long terme une baisse de l’activité.

Depuis janvier, les prix des matériaux liés à la construction ont flambé de 18 %.

La flambée des coûts inquiète les artisans, qui ont du mal à préserver leurs marges et craignent à plus long terme une baisse de l’activité.

L’activité des artisans du bâtiment a augmenté de 3.50 % au cours du premier trimestre, a indiqué la Capeb – Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment -, principale organisation professionnelle du secteur, qui s’inquiète cependant de la flambée des coûts des matériaux.Entre janvier et avril, les prix des matériaux ont augmenté de 18 %, souligne la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment. En cause, les perturbations des chaînes d’approvisionnement pendant la crise sanitaire et désormais la guerre en Ukraine qui ont fait flamber les prix de l’Énergie et de certaines matières premières comme l’Acier.

La hausse concerne toutes les professions, mais c’est pour les menuisiers et serruriers qu’elle est la plus sensible. Conséquence de la hausse des coûts, 40 % des professionnels ont déclaré une baisse de leur marge et 5 % une augmentation.

Par ailleurs, et sans grande surprise, 60 % des entreprises ont déclaré répercuter la hausse des coûts sur les consommateurs.

L’activité augmente
Pour l’heure, l’activité augmente et les carnets de commandes se remplissent.

La flambée de l’activité dans l’immobilier neuf, conséquence d’une ruée fin 2021 pour éviter de passer sous le coup d’une réglementation environnementale plus stricte (RE2020), est également visible dans l’activité des professionnels. Tout comme les métiers de l’entretien-rénovation, portés par le dispositif gouvernemental MaPrime-Rénov d’aide à la rénovation énergétique des bâtiments.

Les indicateurs d’activité et de carnets de commandes alimentés par une bonne tenue de l’emploi et des revenus des ménages pourraient toutefois être fragilisés en raison des tensions inflationnistes et des incertitudes relatives à la politique du prochain gouvernement.

L’évolution de la crise sanitaire et les difficultés géopolitiques, notamment en Ukraine, sont également de nature à exacerber cette situation.

Précision : Les informations contenues dans cet article n’engagent que le rédacteur et ne sauraient se substituer à un conseil financier spécifique. Elles ne sont valables qu’à la date de leur rédaction uniquement.

Jeremy ESSERYK
Conseiller en Investissements Financiers
Courtier en assurances et en prêts bancaires en Europe
office@kne-ltd.com