Les prêts sur gage en plein boom ! comment ça marche ?

prêts a gage

Si les prêts sur gage ont la cote depuis quelques mois en France, il faut y voir un lien direct avec le renchérissement du coût de la vie. Ces crédits à court terme et aux taux d’intérêt réduits permettent d’obtenir une somme d’argent souvent modeste en échange d’un objet déposé en gage.

Voiture, alimentation, immobilier… Depuis quelques mois les prix s’envolent.

Les Français découvrent ou redécouvrent l’inflation généralisée à quasiment l’ensemble des produits de consommation.

Pénurie, crise sanitaire, guerre en Ukraine… Les causes s’entremêlent et s’influencent.

Le recours à un prêteur sur gage
Parallèlement, les taux d’intérêts augmentent, rendant l’accès au crédit plus compliquée et plus chère à la fois.

Ce renchérissement du coût de la vie touche prioritairement les ménages les plus fragiles. D’autant que l’inflation est particulièrement forte sur des postes de dépense contraints : essence, alimentation, énergie…

Puisqu’il faut bien continuer à faire le plein de la voiture et à s’éclairer, certains n’ont d’autre choix que de recourir au crédit, mais essuient de plus en plus de refus de la part de banques devenues soudainement très exigeantes.

Pour ces recalés du crédit classique, le prêt sur gage, sans condition de ressources, devient une alternative.

Une banque à part : comment fonctionne le crédit municipal ?
Au crédit municipal de Toulouse, 80 personnes se pressent chaque jour au guichet pour solliciter un prêt. Les montants portent sur quelques centaines d’euros. Ici on ne vient pas pour changer de voiture ou s’acheter un nouvel instrument de musique, mais simplement pour « tenir » et renflouer des comptes souvent dans le rouge.

« Le prêt moyen est d’environ 600 euros », confie à Franceinfo, Franck Paindessous, le directeur du crédit municipal de Toulouse, qui confirme « une période de recrudescence des prêts sur gage. »

A ce rythme-là, ce sont déjà 6,000 prêts qui ont été octroyés par l’organisme toulousain depuis le début de l’année (+10 % sur an).

Le contrat de prêt sur gage se distingue du crédit classique, par l’objet qui est placé en dépôt par l’emprunteur. C’est la valeur du bien mis en gage qui détermine la somme d’argent qui sera prêtée en échange.

« Ce sont essentiellement des bijoux en or, mais ce peut être aussi des tableaux, de l’argenterie, des foulards ».

En tant qu’établissement prêteur, le crédit municipal procède à une estimation de l’objet et propose en échange du dépôt, un prêt d’un montant compris entre 50 et 70 % de sa valeur sur le marché.

Un contrat de prêt est rédigé et, si l’emprunteur rembourse la somme, les frais de garde et les intérêts dans les temps, le bien lui sera restitué. En cas de défaillance, le crédit municipal conserve le gage qu’il proposera lors de ventes aux enchères publiques.

Si le solde de la vente est positif, le reliquat sera remis à l’emprunteur, dans le cas contraire aucune somme ne lui sera demandée.

Comment obtenir un prêt sur gage ?
Le succès du prêt sur gage réside en grande partie dans sa simplicité.

Pour obtenir un prêt, pas besoin de multiplier les rendez-vous et les études de dossiers. « Il suffit d’avoir une pièce d’identité et un justificatif de domicile », explique le directeur du crédit municipal Toulousain. Ce n’est pas la situation financière du demandeur, ni ses capacités de remboursement, qui déterminent l’obtention du prêt, mais plutôt la valeur de l’objet déposé en gage.

Attention toutefois : l’emprunteur n’a pas de droit de rétraction. Autrement dit, une fois le contrat signé, le taux d’intérêt fixé, et le bien déposé, l’emprunteur ne peut plus changer d’avis.

Où trouver un prêt sur gage ?
En France, seules les caisses de crédit municipal sont habilitées à proposer ce type de prêt.

Ces établissements publics communaux sont répartis sur l’ensemble du territoire ; il en existe une vingtaine dans le pays.

Comparativement aux établissements bancaires privés, un crédit municipal n’a pas pour principe de faire des bénéfices. C’est un point important qui explique notamment le montant des taux d’intérêts appliqués aux prêts sur gage. Ces taux sont donc en-dessous de ceux du Marché.

Quelques notions à connaître

Droit de rétractation : la plupart des prêts sur gage sont dépourvus de droits de rétractation. C’est pourquoi, ce type de prêt comporte un risque pour le client, dans la mesure où une fois le contrat signé, les biens déposés peuvent être vendus sans son accord.

Renouvellement et durée maximum : un prêt sur gage peut faire l’objet d’un renouvellement mais ne peut pas excéder une période de deux ans. A l’échéance, le remboursement peut s’effectuer en espèces, ou parfois en nature en échange du dépôt d’un autre bien.

Biens mis en gage : les objets déposés en gage doivent avoir une valeur marchande « évidente ». Il s’agit le plus souvent de bijoux, de tableaux, d’instruments de musique, de voitures de collection…

Précision : Les informations contenues dans cet article n’engagent que le rédacteur et ne sauraient se substituer à un conseil financier spécifique. Elles ne sont valables qu’à la date de leur rédaction uniquement.

Jeremy ESSERYK
Conseiller en Investissements Financiers
Courtier en assurances et en prêts bancaires en Europe
office@kne-ltd.com