Comment changer d’assurance habitation ?

Votre situation personnelle a changé et votre contrat d’assurance habitation n’est pas adapté à vos nouveaux besoins ?
Vous le trouvez trop cher et n’êtes pas satisfait de la couverture qu’il vous offre ?
Il est peut-être temps de changer d’assurance !

Résilier son assurance multirisques habitation (MRH) pour en souscrire une autre plus couvrante et moins chère, est l’objectif de nombre d’assurés. S’il n’est pas toujours facile de dénicher la perle rare, connaître vos droits en matière de résiliation et faire un bon usage des outils de comparaison d’assurances en ligne, devrait vous permettre d’y parvenir plus aisément.

Comment changer d’assurance habitation avec la Loi Hamon ?
Entrée en vigueur en 2015, la loi Hamon (ou loi relative à la Consommation) a renforcé le pouvoir des consommateurs, en assouplissant les conditions de résiliation. Désormais, vous pouvez résilier votre contrat d’assurance habitation, (mais aussi vos contrats d’assurances Auto et Moto), à n’importe quel moment, dès leur première date d’anniversaire dépassée. Petit plus : ceci n’implique ni frais, ni pénalités.

Pour cela, il vous suffit d’informer votre compagnie d’assurance de votre volonté de résilier en lui envoyant un courrier Recommandé avec Accusé de Réception. Vous sera retourné un avis de résiliation sous 15 jours, en indiquant la date d’interruption du contrat, qui interviendra au plus tard un mois après la réception de votre courrier.

Et si vous avez déjà versé l’intégralité de votre prime d’assurance pour l’année, pas de panique ! Votre assureur sera dans l’obligation de vous rembourser les sommes avancées correspondantes aux mois où vous ne serez plus couvert. Ce remboursement interviendra dans un délai de 30 jours suivant la fin du contrat.

Autre avantage : vous pouvez vous décharger de ces démarches de résiliation en les confiant à votre nouvel assureur. Ce dernier prendra contact avec votre précédente compagnie et récupérera dans le même temps votre relevé d’information. Pour cela, il vous suffit de le lui demander et de lui fournir les éléments nécessaires (nom de la compagnie, numéro de contrat, identifiant d’assuré…).

Quel préavis pour changer d’assurance habitation ?
Grâce à la loi Hamon, il n’y a plus de préavis nécessaire pour changer d’assurance habitation tant que la première date d’anniversaire du contrat est dépassée.

Faites toutefois attention si vous êtes locataire ou copropriétaire. Souscrire une assurance habitation est obligatoire et vous devrez veiller à éviter toute période de carence entre votre nouveau contrat et le précédent. Outre l’obligation légale, vous ne seriez pas couvert et ne recevriez pas d’indemnisation en cas de sinistre intervenant dans cet intervalle de temps.

Changer d’assurance habitation : quelle offre choisir ?
Si vous décidez de changer d’assurance habitation, le tarif ne doit pas être votre seul point de comparaison. En effet, une assurance très bon marché offre souvent de moins bonnes garanties ou masque des niveaux de franchise élevés en cas de sinistre.
Vous devez tenter de trouver l’offre qui propose le meilleur rapport qualité/prix, c’est-à-dire qui présente un équilibre entre une bonne couverture, des garanties adaptées et un tarif intéressant.

Recevez un devis gratuit dans les 24H suivant votre demande
Recevez un devis gratuit dans les 24H suivant votre demande

Pourquoi changer d’assurance habitation ?
Comme nous l’avons vu, changer d’assurance habitation vise souvent à répondre au besoin d’être mieux couvert ou de bénéficier de tarifs et de niveaux de franchises plus avantageux.
Mais il arrive que certains événements survenus dans votre vie personnelle et professionnelle modifient la nature de vos risques et fassent évoluer le tarif de votre contrat à la hausse. Ils peuvent donc motiver un changement d’assurance habitation.

D’autre part, des raisons liées à votre assureur (comme par exemple une augmentation de prime supérieure à celle prévue par le code des assurances ou les conditions générales de votre contrat) peuvent aussi vous y inciter.

Peut-on changer d’assurance habitation après un sinistre ?
Sauf rares cas particuliers, un sinistre ne constitue pas un motif pour résiliation de votre contrat.
À l’inverse, il arrive qu’un assureur résilie un contrat à la suite d’un sinistre, une possibilité parfois mentionnée dans les conditions générales et particulières.
Néanmoins, si vous disposez de plusieurs contrats d’assurances auprès d’une même compagnie et que celle-ci résilie l’un d’entre eux à la suite d’un sinistre, vous êtes en droit de résilier les autres.

Comment changer d’assurance habitation en cas de déménagement ?
Si vous changez d’adresse, vous devez en informer votre compagnie d’assurance. Un déménagement n’est pas forcément synonyme de résiliation, mais les caractéristiques de votre nouveau bien (localisation, superficie, ancienneté, valeur…) auront une incidence sur le tarif et les risques garantis

Si cela implique une hausse des cotisations ou que vous n’êtes pas satisfait des risques couverts, vous pouvez résilier votre contrat d’assurance habitation même si sa première date d’anniversaire n’est pas passée. Vous devez alors envoyer un courrier en RAR dans les 3 mois suivant la date du déménagement, et la résiliation prendra effet 1 mois après la réception de ce courrier. Là encore, l’assureur devra vous rembourser pour les sommes déjà versées et correspondantes aux mois où vous ne serez plus couvert.

Peut-on changer d’assurance habitation en cours d’année ?
Outre le déménagement, d’autres cas précédemment cités vous permettent de résilier votre contrat sans attendre l’échéance, notamment :

  • Si votre assureur procède à une augmentation injustifiée du prix de votre assurance habitation, dépassant celle prévue par la Loi ou définie dans les conditions générales de votre contrat ;
  • Si votre compagnie d’assurance a manqué aux obligations de la loi Chatel et vous a envoyé votre avis d’échéance précisant la date d’anniversaire de votre contrat, après le délai maximum de 15 jours précédant la date limite de résiliation, ou qu’elle ne vous l’a tout simplement pas envoyé ;
    en cas de changement dans votre vie professionnelle (nouveau métier, expatriation, cessation définitive d’activité, départ à la retraite…) ou personnelle (mariage, PACS, divorce, décès, naissance…) qui implique une évolution du risque couvert. Si ce risque évolue à la hausse et que l’assureur vous propose une majoration de tarif, vous êtes en droit de résilier votre contrat. Il en va de même si votre nouvelle situation implique une diminution du risque et que l’assureur refuse de réduire le prix de votre assurance habitation.

Quoi qu’il en soit, il conviendra de faire appel aux services d’un professionnel indépendant, à l’instar d’un CIF – Conseiller en Investissements Financiers – dont les intérêts sont décorrélés de ceux des compagnies d’assurances, et qui après avoir audité votre profil, vos objectifs et vos besoins vous fera part de ses préconisations tout en vous faisant profiter de tarifs particuliers négociés avec les différentes compagnies d’assurances.

Précision : Les informations contenues dans cet article n’engagent que le rédacteur et ne sauraient se substituer à un conseil financier spécifique. Elles ne sont valables qu’à la date de leur rédaction uniquement.

Précision : Les informations contenues dans cet article n’engagent que le rédacteur et ne sauraient se substituer à un conseil financier spécifique. Elles ne sont valables qu’à la date de leur rédaction uniquement.

Jeremy ESSERYK
Conseiller en Investissements Financiers
Courtier en assurances et en prêts bancaires en Europe
office@kne-ltd.com

Partager sur facebook
Partager sur twitter