Coinbase : l’ampleur de son introduction en bourse en 7 points

Le 14/04/2021 Coinbase a réussi sa cotation directe sur le Nasdaq.
Il a fallu attendre 13h30 à New York (19h30 en France) pour que le titre $COIN débute ses échanges.

Comme prévu, son cours est en forte hausse comparé au prix fixé par Goldman Sachs mardi soir.

L’action Coinbase ($COIN) a débuté à 381 dollars, puis s’est échangée jusqu’à 424 $, en hausse de 70 %.
À l’ouverture, sa capitalisation a dépassé les 100 milliards de dollars, une performance historique qui ne connaît pas de précédent dans l’industrie des crypto-monnaies.
Aucune entreprise du Nasdaq n’avait atteint un tel niveau ces dix dernières années également.
Au cours des deux premières heures, le titre a été corrigé pour se négocier à 320 $ à 15h10 (21h10 en France).

381 $ pour $COIN, 100 milliards $ de valorisation
Après plusieurs heures d’attente, Coinbase a intégré le Nasdaq et s’échange actuellement autour des 350 $ pour son action sous le symbole $COIN. Son entrée en bourse s’est ainsi enregistrée tout près de 100 milliards de dollars, de quoi rappeler celle de Facebook en 2012, qui détient le record.
Sur la plateforme FTX, des contrats pré-IPO sur la base d’un token s’échangeaient ces derniers jours à plus de 600 $.
Les précédentes estimations sous la barre des 100 milliards de dollars de valorisation n’étaient donc plus à jour, mais les volumes étaient faibles sur la plateforme d’échange. Ce matin, le token a également corrigé pour se rapprocher du cours réel de Coinbase lors de ses premières minutes en séance.

« La banque des cryptos-monnaies »
Lors de la publication de ses résultats du premier trimestre 2021, Coinbase a annoncé que 56 millions d’utilisateurs avaient rejoint sa plateforme. L’application est disponible dans 190 pays et fait partie des principaux hub d’échanges des crypto-monnaies. Sa cotation en bourse est sans précédent.

Par conséquent, celle qui est perçue comme “la banque des cryptomonnaies” possède 223 milliards de dollars d’actifs sous sa gestion alors que la “capitalisation” de l’ensemble des cryptomonnaies a dépassé les 2,000 milliards de dollars. Selon ses derniers résultats, 122 milliards des 223 milliards de dollars d’actifs qu’elle gère sont détenus par des acteurs institutionnels.

En plus d’être un intermédiaire de taille pour les investisseurs particuliers, Coinbase est donc également une référence chez les entreprises. Tesla et MicroStrategy ont respectivement acheté plus de 32,000 et 91,500 bitcoins via la plateforme.

Chiffre d’affaires 9 fois supérieur
Les derniers résultats publiés par Coinbase font écho des 3 mois les plus populaires pour Bitcoin depuis 2017. Avec Ethereum, les deux principaux actifs numériques ont vu leur prix augmenter de 800 et 1,300 % respectivement.
Coinbase en a profité pour revendiquer ses meilleurs résultats ; son chiffre d’affaires a été multiplié par 9 comparé au premier trimestre 2020.

Coinbase a ainsi généré 1.8 milliards de dollars ces 3 derniers mois, pour des bénéfices nets de 800 millions de dollars. Dans une interview accordée à la chaîne CNBC, le PDG de la société déclarait que 96 % de son modèle d’affaires était basé sur les commissions lors des transactions.
Par la suite, Coinbase espère pouvoir générer des revenus “stables” et “prévisibles”, afin de se protéger de la volatilité des crypto-monnaies.

Bitcoin à Wall Street, Wall Street sur la DeFi
Avec Coinbase en bourse, Bitcoin a trouvé un moyen de certifier l’avènement de la crypto-économie.
De fait, intégrer Wall Street est une première et “les actions Coinbase donneront aux investisseurs un moyen d’exposition au Bitcoin alors qu’ils ne pouvaient pas se disposer à détenir du Bitcoin directement”, disait Ingo Fiedler, le cofondateur de la Blockchain Research Lab.

L’opération encourage l’intégration des crypto-monnaies dans la finance traditionnelle.

Les gérants d’ETF (fonds négociés en bourse) bénissent la cotation de Coinbase sur le Nasdaq. « Je m’attends à ce que chaque ETF spécialisé dans la crypto veuille intégrer l’action $COIN à un moment donné, et il est possible que notre ETF soit le premier à le posséder » annonçait un stratège de chez Renaissance Capital (qui gère l’ETF “Renaissance Capital IPO”).

En parallèle, Binance, le concurrent de Coinbase, a clairement indiqué qu’il ne souhaitait pas entrer en bourse. La cotation aux marchés financiers traditionnels est perçue par une partie de la communauté crypto comme une stratégie s’écartant de la philosophie initiale de la blockchain.
Ces derniers souhaitent plutôt que les crypto-monnaies développent leur propre système de finance décentralisée (la DeFi).

Cela conduit à une seconde mouvance : l’arrivée de Wall Street sur la blockchain. Binance et FTX ont émis des jetons numériques adossés à des dossiers boursiers comme Tesla et récemment l’action Coinbase dans leur offre. Il est ainsi possible d’investir en bourse sans passer par les places boursières traditionnelles, en échangeant des jetons numériques contre des tokens d’actions. Binance proposera Coinbase sur la paire $COIN / $BUSD (son stablecoin adossé au dollars).

Coinbase vs PayPal
Quelques heures avant l’entrée sur le Nasdaq du symbole $COIN, Coinbase et la banque d’investissement Goldman Sachs ont fixé un prix initial de 250 $ par action, soit une valorisation de 65 milliards de dollars. Forcément, beaucoup d’analystes ont jugé timide la projection de la société.

Mais il faut dire que Coinbase ne connaît aucun précédent de crypto-échanges en bourse, ce qui explique pourquoi il n’existe pas de repères pour comparer quelconque capitalisation.

Un plafond de verre se profile néanmoins avec PayPal. Le géant du paiement, qui intègre progressivement les cryptomonnaies dans son service, pèse pour 322 milliards de dollars actuellement. À plus de 100 milliards de dollars de capitalisation pour Coinbase, le chemin est encore long, mais la performance est bien exceptionnelle.
Elle se rapproche par exemple de Square, un concurrent de PayPal, à la capitalisation de 123 milliards de dollars.

Coinbase vs Facebook
La cotation directe de Coinbase sur le Nasdaq rappelle celle de Facebook.
En 2012, le réseau social s’attendait à devenir public avec une capitalisation de 68 milliards de dollars, mais les premières heures d’échange sur le titre ont porté la société à 104 milliards de dollars.

L’année de l’introduction en bourse de Facebook, Coinbase venait tout juste de se lancer. L’application a été co-fondée par un ancien de chez Airbnb, Brian Armstrong (actuellement PDG de Coinbase) et Fred Ehrsam (qui a quitté Coinbase pour lancer Paradigm, ancien trader chez Goldman Sachs).

Selon un récent calcul de Forbes, tous les deux font partie des 10 plus grandes fortunes mondiales grâce aux cryptomonnaies. La richesse de Brian Armstrong est estimée à 6.5 milliards de dollars (numéro 2 du classement).

Un rappel de Netscape, le premier navigateur web grand public
Pour les plus optimistes sur les crypto-monnaies, Coinbase a de quoi rappeler Netscape. Il s’agit du premier navigateur web commercial, qui a permis au grand public d’accéder au web dès 1994. Du fait de l’absence de concurrence, le logiciel a connu un succès colossal… mais il a aussi rapidement perdu du terrain avec l’arrivée de la concurrence, puis du monopole que l’on connaît aujourd’hui.

Coinbase n’est pas exclusif à l’accès aux crypto-monnaies, mais son intégration à Wall Street est une vraie première pour toute une industrie. L’événement a fait couler beaucoup d’encre, d’autant plus que Bitcoin enregistre actuellement des records historiques.

Précision : Les informations contenues dans cet article n’engagent que le rédacteur et ne sauraient se substituer à un conseil financier spécifique. Elles ne sont valables qu’à la date de leur rédaction uniquement.

Jeremy ESSERYK
Conseiller en Investissements Financiers
Courtier en assurances et en prêts bancaires en Europe
office@kne-ltd.com

Partager sur facebook
Partager sur twitter